• Les mythes qui ont inspirés D. Gray-man

    Hello, aujourd'hui on s'attaque à un monument: les mythes évoqués plus ou moins explicitement dans DGM ! "Mais à quoi ça sert" me direz-vous, eh bien, en plus de vous donner toutes les chances de gagner une belle somme d'argent à un quelconque jeu télé (oui, je sais, ne me remercier pas, c'est normale he), s'intéresser aux légendes qui ont inspirés le manga peut nous permettre de mieux comprendre ce qu'y s'y passe et même de prévoir se qui pourrait se passer oh, bon, commençons:   

     

    Les références religieuses et culturelles:

    I. Le déluge et l'arche de Noé:

    Les mythes qui ont inspirés D. Gray-man

    L'histoire de DGM est basée sur les récits du Déluge et de l'arche de Noé, deux mythe répandu dans de nombreuses cultures. 

    Histoire originale : « Quand dieu entreprit de laver le Monde du pêché en lançant le Déluge, il permit à un homme, nommé Noé d’embarqué dans une arche pour échapper au châtiment divin. Quand les eaux se furent retirées, l’arche s’échoua sur le Mont Ararat (ici le Mont Fuji ?) et là Noé reçu la bénédiction de dieu (la matière noire ?) et devint un deuxième Adam pour la nouvelle humanité ».

     

    Dans DGM: Adam, le Comte Millénaire, possède lui aussi une "arche de Noé" (bien plus classe que celle de la bible, disons le cool) et le Déluge biblique est remplacés par  "les trois jours de ténèbres", une bataille qui eu lieu il y a 7000 ans qui opposa le Comte et ses alliés aux  premiers compatibles (notamment le cœur). Les Noé, ici, représentent les "Patriarches", décrits comme les ancêtres des hommes actuels (engendrés par les 12 apôtres restants après le terrible affrontement). D'ailleurs, on notera que l'arbre au pied du quel "Les comtes Millénaires" sont "nés" n'est pas sans rappeler l'arbre portant "le fruit défendu", et le combat entre "Mana" et "Néa"  peut faire penser à celui de Caïn (le frère aîné) et Abel (fils d'Adam et Eve), ou ce dernier est tué. Quand au "champs doré" ou souffle "une agréable brise " au milieu duquel se trouve un manoir et l'arbre cité ci-dessus, n'est-il pas... Paradisiaque? Un peu comme le jardin d'Eden non?

    II. Le clown blanc et l'auguste:

    Les mythes qui ont inspirés D. Gray-man

    Le manga fait également référence aux personnages du cirque, Allen à partir de l'évolution de son Innocence (le clown couronné) et le Comte Millénaire étant comparés "au clown blanc qui court après l'auguste", un duo comique issu des spectacles de clowns. Le clown blanc (Allen donc) est le personnage sérieux, intelligent et rationnel (mouais, c'est pas vraiment notre Allen tout ça sarcastic) ; L'auguste est vulgaire, extravagant et désordonné (son parfait opposé, tel le yin et le yang). Le clown blanc est le personnage dominant du duo, mais aussi son faire-valoir : c'est l'auguste la vraie vedette, celui qui fait rire le publique.

    « Bonne nouvelle

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :